En este grupo En todos

Foro de Francés

Marta Mayans Verdera
Baleares, España
Escrito por Marta Mayans Verdera
el 25/08/2010

Bonjour à tous!

J'éspere qu'il nous puisse apporter son opinion sur ce débat.

Marta

Ana Coretta
Licenciada fac de lettres et sciences ...
Escrito por Ana Coretta
el 25/08/2010

Bonjour à toutes et à tous,

Moi aussi, j'espère qu'il nous apportera son opinion.

Ana

Andrés Sánchez
Cáceres, España
Escrito por Andrés Sánchez
el 29/08/2010

Bonsoir, Marta.

Je pense que le temps n'existe pas réellement. Je crois que c'est l'espace qui existe seulement. Le temps est une invention humaine pour mesurer les variations de l'espace et les changements vitaux. Tout subit des variations et des changements et l'homme avait la nécessité de mesurer ces changements qu'il appréciait pour contrôler sa vie et pour encadrer son histoire dans paramètres référentiels lesqueles lui permettaient de fixer son passé.

Víctor Pérez Pérez
Aptitud para el idioma francés eoi
Escrito por Víctor Pérez Pérez
el 29/08/2010
Merci, Andrés, pour avoir partagé avec nous ton opinion sur le temps. En attendant que Marta ou quelqu'un d'autre réponde à ton commentaire, je corrigerai légèrement ton texte qui, en général, est très bien écrit.
Víctor
_____________________________________________________________________________
Escrito por Andrés Sánchez ayer a las 22:26

Bonsoir, Marta.

Je pense que le temps n'existe pas réellement. Je crois que seul l'espace existe. Le temps est une invention humaine pour mesurer les variations de l'espace et les changements vitaux. Tout subit des variations et des changements et l'homme avait la nécessité de mesurer les changements qu'il appréciait pour contrôler sa vie et pour encadrer son histoire dans des paramètres référentiels qui lui permettaient de fixer son passé.
______________________________________________________________________________

Marta Mayans Verdera
Baleares, España
Escrito por Marta Mayans Verdera
el 01/09/2010

Bonjour, merci Andrés pour ton commentaire.
Je ne partage la même opinion que toi, mais je la respect.

J'aimerais te poser quelques questions:
si le temps n'existe pas, vous croyez qu'il n'y a pas que profiter chaque moment? Parce que le temps c'est une chose irrécouvrable.

La dernière question pour toi Andrés, que signifie pour vous quand une personne attends que le temps passe plus vite parce que pour example il attend que passe quelque chose?


Merci,

Marta

Víctor Pérez Pérez
Aptitud para el idioma francés eoi
Escrito por Víctor Pérez Pérez
el 01/09/2010
Quelques petites corrections:
_________________________________________________________________________
Escrito por Marta Mayans Verdera a las 13:55
Bonjour,
Merci Andrés pour ton commentaire.
Je ne partage pas ton opinion, mais je la respecte.
J'aimerais te poser quelques questions:
Si le temps n'existe pas, tu ne crois pas qu'il faudrait alors profiter de chaque moment puisque le temps est irrécouvrable?
La dernière question pour toi Andrés: que signifie pour toi quand une personne attend que le temps passe plus vite parce que, par exemple, elle attend qu'il se passe quelque chose?
Merci,
Marta
__________________________________________________________________________

Juste deux ou trois observations:

- dans le substantif " respect" on ne prononce ni le "c" ni le "t"; par contre dans la forme conjuguée " respecte ", si (le "e" final est muet").
- l'adjectif irrécouvrable n'est pas très utilisé (sauf en littérature -langage cultivé- et en économie); on peut le substituer par irretrouvable ou par irremplaçable .
- dans toute communication il faut respecter la cohérence du traitement que l'on donne à l'interlocuteur; ainsi, si on le tutoie, il faut le tutoyer tout au long du texte.

Víctor

(nous attendons tous avec impatience la réponse d'Andrés Sánchez...)
Marta Mayans Verdera
Baleares, España
Escrito por Marta Mayans Verdera
el 01/09/2010

Merci Víctor pour les corrections et les observations.

Marta

Andrés Sánchez
Cáceres, España
Escrito por Andrés Sánchez
el 03/09/2010

Salut, Marta et à tous.

D'abord je veux répondre tes deux questions posées.

Première: Si le temps n'existe pas, nous ne pouvons jamais le retrouver. Il sera la situation vecue à chaque lieu ce que nous ne pourrions jamais retrouver, sauf que nous puissions voyager en arrière dans les coordennées précises de l'espace et avec la velocité appropiée.

Seconde: Cette personne-là ne peut rien faire parce que le temps n'existe pas. Elle réellement désire que la velocité des changements soit plus grande depuis son situation actuelle dans l'espace jusqu'à la situation désiré pour se situer avant elle. Mais cette personne est très conditionnée par l'idée de l'existence réelle du temps. L'impatience est un sentiment humain, mais la vie n'a jamais pitié de l'homme.

Après, j'ai dit que le temps n'existe pas réellement. Notre intelligence est très habituée à penser que le temps est une realité separée de notre esprit, qu'il existe comme une entité dehors de la pensée. Alors, l'experience nous dit que le "temps" est relative. Si on observe une montre digitale, une minute tarde plus à passer que si nous ne lui prêtons pas de l'attention. Selon la théorie de la relativité, deux frères jumeaux ne vieilliront pas également si un d'eux voyage près du 99 % de la velocité de la lumière et l'autre reste sur la Terre, mais chacun pensera que le "temps" passe de la même façon. C'est pour cela que ce que nous appelons le temps est seule une réalité mental. La rapidité, donc, des changements physiques depend de la velocité. C'est une relations inverse: à plus grand velocité moins grands les changements. L'homme inventa le temps pour mesurer les changements cycliques de la Terre: une année = un tour autour du Soleil; quatre saisons dans une année , trois mois environ dans chaque saison = 12 mois dans l'année, etc. Tu vois? Le mouvement et le changements de la planète marquent le "temps"

Mais je peux être trompé, certainement...

Et je vous remercie, Victor, votres correcttions grammaticales et lexiques.

Andrés

Víctor Pérez Pérez
Aptitud para el idioma francés eoi
Escrito por Víctor Pérez Pérez
el 04/09/2010
Quelques corrections au texte d'Andrés (en général ce n'est pas trop mal):

Escrito por Andrés Sánchez ayer a las 22:11

Salut, Marta et tous les autres.
D'abord je voudrais répondre à tes deux questions.
Première question: Si le temps n'existe pas, nous ne pouvons jamais le retrouver. Ce sera la situation vécue à chaque endroit que nous ne pourrons jamais retrouver, sauf que nous puissions voyager en arrière dans les coordonnées précises de l'espace et avec la vitesse appropriée. Deuxième question: Cette personne-là ne peut rien faire parce que le temps n'existe pas. Elle désire réellement que la vitesse des changements soit plus grande depuis sa situation actuelle dans l'espace jusqu'à la situation désirée pour se situer devant elle (phrase peu claire). Mais cette personne est très conditionnée par l'idée de l'existence réelle du temps. L'impatience est un sentiment humain, mais la vie n'a jamais pitié de l'homme.

Après, j'ai dit que le temps n'existe pas réellement. Notre intelligence est très habituée à penser que le temps est une réalité séparée de notre esprit, qu'il existe comme une entité extérieure à la pensée. Alors, l'expérience nous dit que le "temps" est relatif. Si on observe une montre digitale, une minute tarde plus que si nous ne lui prêtons pas attention. Selon la théorie de la relativité, deux frères jumeaux ne vieilliront pas pareil si l'un d'eux voyage à une vitesse proche à 99% de la vitesse de la lumière et l'autre reste sur la Terre, mais chacun pensera que le "temps" passe de la même façon. C'est pour cela que ce que nous appelons le temps est seule une réalité mentale. La rapidité, donc, des changements physiques dépend de la vitesse. C'est une relation inverse: à plus grande vitesse moins grands sont les changements. L'homme inventa le temps pour mesurer les changements cycliques de la Terre: une année = un tour autour du Soleil; quatre saisons dans une année , trois mois environ dans chaque saison = 12 mois dans l'année, etc. Tu vois? Le mouvement et les changements de la planète marquent le "temps".
Mais je peux certainement me tromper...
Je vous remercie, Victor, pour vos corrections grammaticales et lexicales.
Andrés
__________________________________________________________________________

Observation:

Ne pas confondre vélocité et vitesse.

Marta Mayans Verdera
Baleares, España
Escrito por Marta Mayans Verdera
el 10/09/2010

Merci Andrés pour répondre mes questions et merci aussi pour partager avec nous tes idées.

Marta